eau eau eau eau eau eau
Tunisie-General geosciences services-générale géosciences services-étude géophysique-étude géotechnique-prospection électromagnétique-électromagnétisme-recherche d'eau

> Électromagnétisme > Projets réalisés > Recherche d’eau –> Projet2

Électromagnétisme : Recherche d’eau

APERÇU GÉOLOGIQUE ET HYDROGÉOLOGIQUE:

Sur le plan géologique, la zone prospectée fait partie de la structure synclinale. Celle-ci, comblée par des sédiments quaternaires composés de sables argiles, graviers conglomérats et galets. Ces derniers se reposent en discordance sur les formations plus anciennes, essentiellement attribuées au Miocène, l’Oligocène et l’Eocène supérieur; lesquelles affleurent sur les bordures de cette structure formant l’ossature du synclinal. Localement au niveau du secteur prospecté, les affleurements des faciès géologiques vont du Néogène, le plus récent, formé de couches grossières (sables, argiles, grès et d’alternances argilo-gréseuses); au Crétacé moyen-supérieur le plus ancien, composé de calcaires, marnes et marno-calcaires. Entre les deux on rencontre des terrains correspondant à l’Eocène composé en sa partie sommitale par une dominante marneuse. En bas, se reposant sur les calcaires de l’Yprésien. 

Coupe géologique de la zone étudiée

La position de la coupe géologique ci-dessus présentée sur une carte géologique

Sur le plan litho-stratigraphique, les terrains géologiques affleurants dans la zone s’étalent de l’Aptien jusqu’au Quaternaire, avec l’existence d’affleurements Triasiques scellés par des failles. 

Sur le plan hydrogéologique, on remarque que la zone étudiée est caractérisée par des affleurements de terrains perméables mentionnés comme appartenant au Miocène et à l’Oligocène, caractérisés par des séquences grossières constituées de sables, argiles et surtout de grès. Il s’agit pour la prospection électromagnétique de rechercher, à des profondeurs raisonnables, l’existence d’horizons résistants attribués à ces séquences grossières réputées aquifères là où on les rencontre au-dessous du plan d’eau de la zone. 

Log synthétique

Résultats géophysique:

La prospection géophysique par électromagnétisme engagée pour le compte du Client ayant pour but la détermination des lieux les plus favorables susceptibles de présenter un potentiel aquifère a révélé l’existence d’horizons résistants.

En effet, les profils électromagnétiques réalisés ont montré l’existence :

  • Des horizons superficiels résistants à fortement résistants (25 ≤ ρ ≤ 458 Ohm.m) caractérisés par des calcaires au Nord-Ouest et un faciès gréseux au Sud-Est ;
  • Des terrains fortement conducteurs (3 ≤ ρ ≤ 7 Ohm.m) définis par des marnes ;
  • Des faciès relativement résistants (18 ≤ ρ ≤ 26 Ohm.m) qui apparaissent en profondeur. Ces derniers semblent attribuables à des alternances de marnes et de calcaires vers le NO et des marnes à minces intercalations gréseuses ou calcaires et marnes vers le SE ;

Ainsi, les horizons estimés les plus intéressants seraient :

  • Les faciès résistants au Nord-Ouest du domaine étudié attribués à des calcaires et des alternances de marnes et de calcaires. Ces derniers ont fait l’objet de captage par ancien forage ayant 50m de profondeur caractérisé par un débit faible;
  •  Les faciès résistants décelés au Sud-Est du domaine prospecté qui pouvant correspondre à des faciès marneux à intercalations de calcaires. Ces derniers s’enracinent d’avantage vers le Sud-Est, sur ce fait, il est conseillé de suivre leur continuité et leur extension avant de juger leur intérêt aquifère;
  • Les terrains résistants qui apparaissent aux centres des profils LINE2, LINE3 et LINE4 qui sont attribués à des séquences à dominante calcaires à intercalations de marnes.

Compte tenu du contexte géologique ethydrogéologiquede la zone, d’une part et à la lumière de ces résultats électromagnétiques d’autre part, les lieux les plus favorables constituant l’objet de sondages de reconnaissances sont mentionnés dans les pseudo-sections.

Toutefois, il y a lieu de continuer la reconnaissance au-delà de ces profondeurs tant que les éventuelles couches de calcaires persistent avec l’arrêt impératif à la rencontre des marnes franches. Cependant, il est vivement recommandé d’accorder un soin particulier à ces forages lors de la reconnaissance et de veiller à ce que l’échantillonnage soit continu et régulier.

Enfin, lors de l’exécution des diagraphies électriques, nous conseillons de respecter une échelle adéquate des enregistrements de la PS (Polarisation Spontanée); afin de pouvoir, d’une part tracer la ligne de base des argiles et de faire apparaître, d’autre part, les déflexions gauches ou droites pour comparer la qualité de l’eau de formation avec celle de la boue. 
Par ailleurs, avant de procéder au captage des forages, il est vivement recommandé de réaliser un test de nappe en trou libre (avant tubage) pour estimer les potentialités aquifères des calcaires et surtout d’avoir une idée sur la salinité de l’eau.

Pseudo-section de la ligne 2 montrant la limite d’horizon et les failles présentés dans le domaine du client 

Pseudo-section de la ligne 3 montrant les forages de reconnaissance proposé à 180m et à 200m

Pseudo-section de la ligne 4 montrant la limite d’horizon et les failles ainsi que les domaines résistants se trouvant dans le terrain du client 

Pseudo-section de la ligne 5 montrant le forage de reconnaissance proposé à 180m sur le domaine du client 

< Électromagnétisme < Projets réalisés < Recherche d’eau –> Projet2

Pour plus d’informations contactez nous: 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit